Rechercher dans ce blog

samedi 11 mars 2017

Zut, Baste, Ouste et Fichtre

Le dernier numéro (25 de son prénom) de la revue Ouste vient de sortir chez Féroce Marquise / Le dernier télégramme, sous la direction de Hervé Brunaux, taulier inoxydable de cette PME poétique. On y retrouve de ma part de vieux poèmes issus d'un très très plus gros ensemble, Cantata, datant de 2010, par là, et une ou deux photos. Pas d'avis sur le reste, trop d'avis sur le reste, vous piocherez, défausserez, relancerez de 5 ou pas. A noter : des extraits d'un texte de N. Lothe, Première Approche Descriptive, excellente prose straubienne et fragmentaire qui fait plein de trous dans le paysage et va chercher la politique jusqu'aux plus fines nervures de ce qu'on appelle : Situation. Je dis ça au cas où un éditeur avec moins de caillasse dans les yeux que le tout-venant littéraire passerait dans le coin et oserait, pour une fois, publier autre chose que l'archétype de livre imprimé derrière ses pupilles. Un peu de dentelle, ça nous changerait des petits cacas contemplatifs en prose de 33 tours ou des kyrielles de resucées Giorno-Pennequin beuglardes qui se débitent à l'heure actuelle comme du boudin low-cost mais n'ont même pas le goût du sang. Nouvelle épidémie d'expressionite sur les radars, mais comme dit le Sage :
La névrose en vers libre ne fait pas plus un style 
Qu'une paire d'ailes au trouf ne fait la rousseline. 



Pour le sommaire, on dit Ouste, pour commander, on crie Baste (compter de 5 à 12 euros selon les frais de port, compris dans le prix, c'est-à-dire comprix).



Et sinon la rousseline c'est un genre d'hirondelle.

mercredi 8 mars 2017

Moebius fait des noeuds

Le dernier numéro (152) de la revue québécoise Moebius intitulé "Sel - Cheveux la critique" sort ce mois-ci, est déjà sorti, ressortira encore. On y retrouve un petit texte maison, écrit en 2016, sur la théorie critique, son histoire et ses mauvaises manières, qui reprend certains points abordés dans le Pré Carré spécial Chris Ware. En deux mots : il s'agit d'une esquisse théorique de la critique comme esthétique modale et tonale des œuvres d'art, qui s'oppose aux grandes modélisations analytiques de la critique critique (structuralisme, biographisme, génétisme, herméneutique, marxisme, sociologisme, sémiotisme, linguistisme, iconisme, expressivisme, thématisme, culturisme, esthétisme, professorisme, tous les machins en isme qui nous apprennent à rater soigneusement les livres et nous saloper la lecture). Le texte d'origine est plus long - si par hasard ça intéresse un lecteur de passage, un petit mail, et pdf suivra. Hugh au Québec et big up à tous les caribous. 


Pas de prix ni de page de commande pour l'instant, mais j'actualiserai au fur et à mesure, notamment pour les commandes en France.



jeudi 16 février 2017

Otolithique

Petite annonce retardataire : la revue mi-web mi-papier Otolith publie dans son numéro de novembre 14 planches de bibi, calquographie et bande dessinée.
On peut retrouver les planches en ligne ici (libre accès) ou bien, si le cœur vous en dit et le porte-monnaie, acheter le numéro papier ici (numéro 43, partie deux, sur la plateforme Lulu). Ce sont 272 pages couleurs comportant quelques textes mais majoritairement des boulots graphiques - dont certains vraiment bons - pour le prix de 41 $ ce qui doit nous faire aux alentours de 35 euros et frais de port. Mais sinon tout est lisible et visible en ligne.





mardi 14 février 2017

L'encre qui sèche au mur

Nous voilà repartis pour un tour de piste avec le dernier numéro d'Ink Brick, sixième du nom, où l'on peut retrouver quatre planches couleur extraites d'Engrenages.


Au sommaire : Bridget Brewer, Emma Casey, Letisia Cruz, Jason Das, Glynnis Fawkes, Emalyn Feitshans, Tom Galambos, James Harvey, Giulia Landonio, Heather Lang, Laurel Lynn Leake, Aurélien Leif, L. L. de Mars, Nate McDonough, Myra Musgrove, Erik Norden, Jorge Quien, Logan Riley, Alexander Rothman, Pablo Selín, Alexey Sokolin, Jia Sung, Ryan Tippery, C. de Trogoff, Paul K. Tunis.

Au total, 80 pages couleur, format A5, pour le prix de 11,95$ (soit quelque chose comme 10 euros plus frais de port transatlantiques). Pour commander, c'est par ici.


mercredi 2 novembre 2016

Images de rue

Tous les 15 jours, Chanic aka M. Spoil, sort un numéro de Comix Street Journal gracieusement distribué au plein air de Bruxelles et dont tous les numéros sont disponibles gratuitement sur son site, ici (la marche à suivre est un peu tortueuse : pour télécharger les numéros, il faut d'abord ajouter au panier = add to cart, s'inscrire, et valider l'opération : le pdf est alors envoyé par mail. C'est donc totalement gratuit malgré la manip d'achat qui facture toujours 0,00 euros).
Donc, pour le numéro 15, c'est bibi qui fourbis la couverture, en noir et blanc, format A3. Pour la peine, ce coup ci, c'est couleur.

  

lundi 24 octobre 2016

Exposines et vernissures

A partir de demain et pendant toute la semaine, Noémie Lothe expose cartes, contretypes, petits formats argentiques, et planches pariétales dans une exposition collective. Parmi ses travaux, on peut retrouver trois ou quatre planches de ma petite personne, infographie, carte sur pellicule, photographie, exposées là plus ou moins en clando. Alors c'est un peu comme un mystère religieux : personne n'a dit mon nom mais j'y serai quand même à condition de ne pas me montrer - qu'on se le dise. On pourra retrouver tout ça au fond du bastringue, et c'est bien sûr entrée libre. 
Le vernissage, c'est vers 18H00 et des bananes ce mardi soir. Ne reste qu'à donner l'adresse : galerie Valérie Delaunay, 22 rue du cloître Saint-Merri à Paris (à deux pas du centre Pompidou, juste sur le flanc de l'église Sainte-Merri donc). 



dimanche 23 octobre 2016

Géronimo coiffure

Oyez oyez, le troisième numéro du fanzine Scalp ! vient tout juste de sortir des presses de M. Terricole. Sous une couverture originale de Noémie Lothe ronéotypée main en quatre passages couleurs, on retrouve le sommaire habituel : Noémie Lothe, donc, qui poursuit son travail de bandes pariétales et pelliculaires ; C. de Trogoff fourbit encore de bien belles planches collées-calquées qui poursuivent l'exploration des figures féminines de la bible ; L.l. de Mars prolonge son récit chien sur chien et sa bd en braille. De ma part, on retrouve quelques planches de Pangée qui nous amènent cette fois sur le continent des fossilités.



Pour commander ce numéro, à prix libre rappelons-le, il suffit de contacter le scalpeur en chef en attendant qu'il ait remis en état son site, terricole.fr : vati@free.fr

J'en profite pour annoncer le lancement du site contretypes.fr de Noémie Lothe, superbe travail graphique fort bien servi par son écrin d'html. Bandes, essaims, murs d'images et séries, ne cessent de s'y déplacer et de conjurer leurs propres fossiles jusqu'à constituer une sorte de grotte de Lascaux vivante, capable de se peindre elle-même...